Cigarettes russes

Cigarettes russes

Suite à mes éclairs tonka framboise, il me restait 4 blancs d’oeufs en stock. Comme je n’aime pas jeter, j’ai cherché une idée pour les utiliser. Un coup d’oeil dans la liste de mes recettes en attente de test et voilà que je tombe sur cette recette de cigarettes russes, repérée il y a peu.

Facile, rapide et j’ai tous les ingrédients dans mes placards, c’est parti !

Bon, je me suis un peu simplifié la tâche (quoique pas si sûr que ça au final !) en ne fabriquant pas le chablon qui sert de « pochage/moule » aux cigarettes (je vous laisse aller voir directement dans la recette d’origine pour y voir plus clair). Du coup, j’ai étalé ma pâte avec une spatule comme j’ai pu et pas forcément facilement, en fait, le chablon doit être bien pratique 😉

Bon, au final, une fois que j’ai pris le coup pour les rouler, c’est pas si compliqué que ça et, franchement, le résultat est génial. Elles sont supers bonnes et bien croustillantes, elles s’émiettent comme des crêpes dentelles !

Une expérience à renouveler rapidement !

Difficulté:

niveau-2

Temps:

temps2

Pour une boîte de 30 cigarettes environ:

Mettre le beurre mou dans un saladier.

Ajouter le sucre glace.

Fouetter pour bien crémer le tout.

Ajouter les blancs d’oeufs en plusieurs fois en fouettant bien à chaque fois.

Ajouter la vanille.

Ajouter la farine et la poudre d’amande.

Fouetter 5 min puis couvrir et mettre au frais 1h.

Préchauffer le four à 160°.

Sur une toile silpat (ou plaque de cuisson anti adhésive), déposer une cuillère de pâte. L’étaler en disque de 8cm environ avec une spatule sur une épaisseur de 1 mm environ. Il faut une épaisseur la plus régulière possible (d’où l’intérêt du chablon).

Enfourner environ 8-9 min à 160°. Pendant ce temps, préparer une autre plaque.

Là, ça se corse !

Quand les bords sont dorés, ouvrir le four et tirer à moitié la plaque du four (pour la laisser à moitié dedans). Rouler les cigarettes autour d’une grande baguette en bois (baguette chinoise pour moi). En fin de « roulage », bien appuyer avec la baguette pour « souder » la cigarette et éviter qu’elle se déroule. Déposer sur une grille pour que ça refroidisse. J’ai essayé de sortir la plaque du four pour les rouler mais elles ont séché trop vite et je ne pouvais plus les rouler. En laissant la plaque à moitié dans le four, c’est plus facile mais il faut faire attention de ne pas se brûler.

Cuire les autres tournées, rouler … un jeu de patience quoi !

Stocker dans une boite à gâteaux en fer.


En partenariat avec:

valentine et patachou

 

Cet article a 12 commentaires

  1. ces cigarettes vont directement dans la liste des recettes à faire et peut-être à refaire !!!!l

  2. Aie, aie aie, mon péché mignon!

  3. waowww, alors là même pas je tente, parce que je sais que je suis trop impatiente(lol), Bravo à toi
    bisous

    1. Hihi, je suis pas non plus la reine de la patience … enfin ça dépend pour quoi 😉

  4. elles sont superbes
    j’en faisais autrefois et encore plus des tuiles
    en effet faut être rapide
    et ça part encore plus vite!!

  5. magnifiques cigarettes russes, a tester de toute urgence. bonne journée

  6. Tes cigarettes russes sont très réussies, bravo !!

Laisser un commentaire

Fermer le menu