- Maman Tambouille ! - https://mamantambouille.fr -

Number cake praliné vanille

Le gâteau d’anniversaire numéro 2 pour mon grand … enfin plutôt numéro 18 …

J’ai fait ce number cake pour l’anniversaire surprise organisé par la chérie de Monsieur avec leurs copains. Donc, voilà, je ne l’ai pas goûté donc je ne vous donnerai pas d’avis perso (quoique, nous avons fini les restes de crème qui étaient vraiment à tomber alors je peux en conclure qu’il devait être plutôt bon). Le verdict du principal intéressé: c’était trop bon, il faudrait que tu en fasses plus souvent.

J’ai fait ce gâteau en sous marin, un coup tard le soir, un coup tôt le matin avant de travailler … le tout pour qu’il ne se doute de rien. Mission réussie, il n’a rien vu 😉

Pour la composition: une pâte sucrée, une crème mousseline à la vanille et une ganache montée pralinée. Pour la déco, des mini kinder bueno, chokobons et maltesers, tout ce qu’il y a de plus gourmand quoi 😉

Source d’inspiration pour la déco: https://www.lulalovegood.fr/number-cake-kinder/

Difficulté:

Temps:

Pour environ 10 personnes:

Pour la pâte sucrée:

Pour la crème mousseline:

Pour la ganache montée pralinée:

La veille, préparer la pâte sucrée:

Dans un robot pâtissier avec le fouet plat, crémer le beurre mou et le sucre glace avec le sel.

Ajouter les oeufs et battre à nouveau pour obtenir une crème homogène.

Ajouter la poudre d’amande et fouetter.

Enfin, ajouter la farine et mélanger pour obtenir une boule de pâte.

Filmer et réserver au moins 2h au frigo (une nuit pour moi).

La veille, commencer la ganache:

Dans un saladier, casser le chocolat et la pralinoise.

Mettre la gélatine à tremper dans un bol d’eau froide 10 min.

Porter la crème liquide à ébullition. Quand elle est chaude, couper le feu et ajouter la gélatine essorée. Mélanger.

Verser la crème chaude sur le chocolat en 3 fois et bien mélanger entre chaque ajout pour dissoudre le chocolat de façon homogène.

Filmer le saladier et réserver une nuit au frigo (impératif !).

Le jour J au matin, préparer la crème mousseline:

Sortir le beurre du frigo et le couper en morceaux. Réserver dans un bol à température ambiante.

Porter le lait à ébullition avec la gousse de vanille fendue et grattée. Couper le feu, couvrir et laisser infuser 30 min.

Dans un saladier, mettre les jaunes et le sucre. Fouetter pour les blanchir.

Ajouter la farine et la fécule. Fouetter pour mélanger.

Remettre le lait à chauffer.

Verser le lait chaud dans le saladier tout en fouettant.

Verser le tout dans la casserole et chauffer à feu moyen tout en fouettant sans cesse jusqu’à épaississement. Dès que la crème est épaisse, couper le feu et ajouter 30g de beurre. Bien mélanger.

Verser dans un saladier et filmer au contact. Laisser totalement refroidir à température ambiante à côté du bol de beurre.

Le jour J, cuire le biscuit:

La veille, j’ai cuit mon biscuit mon mais on peut le cuire le jour même.

Séparer la pâte en 2 et l’étaler sur environ 5mm d’épaisseur régulière sur une silpat (ne pas faire trop fin sinon les biscuits seront trop fragiles).

A l’aide d’un gabarit, couper avec un couteau fin le chiffre.

Récupérer la pâte et faire les autres chiffres. Si la pâte est trop ramollie, la remettre 5 min au congélateur.

Il faut faire 4 chiffres en tout pour avoir les 2 étages de gâteaux.

Placer les plaques de pâte 30 min au frigo.

Préchauffer le four à 170°.

Enfourner 18 min à 170° en vérifiant que le biscuit ne roussisse pas. Il doit être juste doré.

Sortir les plaques du four et laisser totalement refroidir avant de manipuler au risque de les casser.

Le jour J, monter la ganache:

Sortir la crème pralinée du frigo et la fouetter au batteur pour la monter en chantilly ferme.

Réserver la crème montée au frigo jusqu’au montage.

Finir la préparation de la crème mousseline:

Quand la crème pâtissière préparée plus tôt est arrivée à température ambiant (elle ne doit plus être tiède mais bien froide à température ambiante. La crème doit être à la même température que le beurre réservé à côté depuis le début):

Mettre le beurre dans un robot avec le fouet et le fouetter pour l’assouplir et l’homogénéiser.

Tout en fouettant, ajouter une cuillère à soupe de crème pâtissière.

Toujours en fouettant sans cesse, ajouter le reste de crème pâtissière cuillère par cuillère en attendant un peu entre chaque ajout.

Une fois toute la crème ajoutée, laisser tourner le robot 5 min pour bien foisonner la crème.

Placer la crème 2h au frais avant de l’utiliser pour qu’elle devienne bien fraîche et qu’elle se tienne bien au montage.

Procéder au montage du gâteau:

Poser sur 2 plaques de service les premiers biscuits. J’utilise les supports pour gâteaux réversibles Scrapcooking, très pratiques pour présenter ce genre de gâteaux. Ils ont un côté noir et un côté or et on peut les utiliser plusieurs fois (2 ou 3 fois selon les cas) s’ils n’ont pas été abîmés lors de la découpe, un coup d’éponge humide pour les essuyer après usage et c’est reparti pour un tour.

Petite astuce à laquelle j’ai pensé trop tard mais qui m’aurait bien servie pour éviter que le gâteau glisse lors du transport (et potentiellement se casse !): avant de poser les biscuits, faire fondre un peu de chocolat et déposer quelques petites noisettes de chocolat fondu sur la plaque de service, là où on posera les biscuits. Poser les biscuits sur le chocolat, appuyer un peu pour les coller et placer 10 min au frigo pour fixer le tout.

Mettre les 2 préparations dans des poches à douille avec une douille ronde moyenne (ou autre douille au choix). Pocher les crèmes harmonieusement. Poser les 2 èmes biscuits sur la crème pochée et pocher le reste de crème (j’ai eu un peu de reste des 2 crèmes. Après, cela dépend des chiffres qui vont demander plus au moins de crème et de leur taille).

Décorer le gâteau, ici mini kinder Bueno, chokobons coupés en 2 et maltesers.