Grand aïoli

Grand aïoli

Une première pour moi que la réalisation d’un grand aïoli ! C’est un plat que je n’avais jamais fait mais également jamais goûté. En effet, la palette de couleurs de ce plat m’a toujours attirée mais, d’un autre côté, j’étais sceptique sur l’intérêt gustatif: des légumes cuits sans assaisonnement particulier, un morceau de poisson, des œufs durs (!!???!! je me demande encore comment sont arrivés les œufs durs dans ce plat, mais quelle idée farfelue !), le tout rehaussé par une sauce aïoli (ça j’adore par contre, c’est d’ailleurs ce qui m’a incité à tester cette recette).

Bref, c’est parti pour un essai ! J’ai remplacé certains légumes provençaux traditionnels par des légumes de saison en mettant par exemple du topinambour. Je les ai tous cuits séparément dans un bouillon de légumes. En poisson, j’ai choisi la morue parce que je n’ai pas l’habitude d’en préparer alors que j’aime beaucoup ça. Quelques bulots pour monsieur, quelques crevettes pour moi, des œufs durs et une super mayo aïoli.

Et bien, verdict: je me suis régalée ! Certes la sauce joue le rôle principal dans cette assiette même s’il ne faut pas avoir peur de l’haleine de chacal après car elle est très chargée en ail 😉 . Je pense que la morue est aussi un plus par rapport à du cabillaud classique car elle a plus de goût et de texture.

Pour résumer, j’en referai ! Cette recette est facile mais la cuisson des légumes demande un peu de temps.

Difficulté:

niveau-2

 

Temps:

temps4

Pour 5 personnes:

  • 5 beaux pavés de morue
  • 1/2 chou fleur
  • 1 brocoli
  • 10 petites carottes
  • 5 petites pommes de terre
  • 5 topinambours
  • 5 fagots de haricots verts (j’ai pris des fagots de haricots verts sous verre, je n’ai trouvé que ça)
  • 1 jaune d’oeuf
  • 1/2 cuillère à soupe de moutarde (normalement, il n’y en a pas dans la sauce mais j’ai tenté une première fois sans et ma mayonnaise n’a pas pris, j’ai dû la refaire)
  • de l’huile d’olive
  • de l’huile de tournesol ou de colza
  • 2 gousses d’ail (normalement 4 mais 2 sont déjà suffisantes à mon goût)
  • du sel
  • 2 cubes de bouillon « huile d’olive et herbes de Provence pour moi », à défaut des bouillons de légumes

La veille (selon les instructions du paquet), faire dessaler la morue dans de l’eau froide en changeant l’eau plusieurs fois. J’ai pris de la morue prête à cuisiner avec un temps de dessalage de 6h seulement.

Eplucher les carottes et les topinambours. Prélever les têtes du chou fleur et du brocoli. Laver les pommes de terre.

Porter à ébullition 2 grandes casseroles d’eau avec un cube de bouillon chacune.

Dans une casserole, mettre à cuire les carottes en premier. Quand elles sont cuites mais encore un peu croquantes, les retirer avec une écumoire et les réserver. Mettre à cuire les topinambours dans la même casserole (avec le même bouillon qui a servi à cuire les carottes). Réserver quand ils sont cuits et garder le bouillon (je m’en suis servi pour cuire la morue par la suite).

Dans la 2ème casserole, cuire le chou fleur jusqu’à qu’il soit encore un peu croquant. Réserver puis les remplacer par le brocoli. Retirer puis mettre à cuire les pommes de terre (toujours dans le même bouillon). Les éplucher une fois cuites. Réchauffer les haricots verts.

Cuire les œufs durs dans une 3ème casserole.

Préparer l’aïoli: dans un bol, casser le jaune d’oeuf, ajouter les gousses d’ail écrasées au presse ail et la moutarde. Fouetter au batteur puis ajouter de l’huile en filet tout en fouettant sans cesse (j’ai mis environ 200ml d’huile en faisant 1/3 d’huile d’olive et 2/3 d’huile de tournesol). Saler et fouetter encore un peu. Normalement, cette sauce se fait au mortier et au pilon mais je n’ai jamais encore tenté cette méthode qui demande de l’huile de coude, le batteur électrique me convient bien 😉

Dans le bouillon qui a servi à cuire les carottes et les topinambours, mettre la morue à cuire 7 min (elle doit être parfaitement dessalée, si ce n’est pas le cas, il faudra la cuire dans de l’eau non salée et non pas dans ce bouillon qui est déjà salé).

Dresser soit tout dans un grand plateau soit par assiette avec un peu de chaque légume, un oeuf coupé en 2, un pavé de morue, 2 bulots et 2 crevettes. Si besoin, réchauffer les légumes au micro ondes.

Cet article a 4 commentaires

  1. l’aïoli c’est un délice+++++ ici l’été y a des concours (de rapidité )pour monter la sauce
    ;o)

    un plat surtout économique en grande quantité
    on met autant morue que cabillaud ça dépend des recettes :o)

    1. pour les oeufs je pense (mais pas du tout le temps de vérifier = pas bien de diffuser des infos sans vérifier!!) *
      c’est car traditionnellement l’aïoli est un plat du pauvre
      fait avec ce qu’on avait au garde manger et en réserve donc les légumes du jardin les oeufs des poules etc (la morue étant salée en réserve dans un coin !)

      les bulots ou autres escargots étant rajoutés pour les grands aïoli de jours de fêtes

      * j’ai des livres de traditions provençales mais pas possible maintenant
      peut être un autre jour
      après y a des variantes !!

  2. un magnifique aïoli , j’aime beaucoup, merci pour le partage. bonne journée

  3. J’en ai souvent mangé chez les parents de Philippe le papa d’Amelie dans le Var l’ete Au village ils font une fête
    L’ete C’est bien après tu fait la sieste et au moins tu n’es pas dérangé par les mouche
    Bisous

Laisser un commentaire

Fermer le menu