Kéfir de fruit

Kéfir de fruit

Une découverte toute récente pour moi: le kéfir de fruit. Mais quesako cette bête !?!

Tout d’abord, merci à mon collègue qui, en me confiant une partie de sa production de grains de kéfir, m’a permis de me lancer dans l’expérience.

C’est quoi ?

Alors, les grains de kéfir, ce sont des grains blancs/transparents constitués de bactéries et de levures. Ce sont donc des organismes vivants qui, si on en prend soin, se multiplient à vitesse grand V et que l’on peut à notre tour transmettre à quelqu’un d’autre; car les grains de kéfir ne se vendent pas, ils se donnent entre connaissances ou se trouvent sur leboncoin si on ne connaît personne pour en fournir. Ne pas les confondre avec du kéfir de lait qui n’est pas la même chose, ce sont des bactéries aussi mais qui servent à fermenter du lait et non pas de l’eau.

Avis aux lectrices (ou lecteurs !) qui me connaissent, mes grains étant très productifs, j’en donnerai volontiers un pot à qui me le demande 😉

On en fait quoi ?

Et bien, on en fait des boissons fermentées en y ajoutant du sucre, du citron (ou autre agrume) et une figue sèche. Cela donne une boisson légèrement pétillante (plus ou moins selon la durée de la fermentation) qui ferait un peu penser à de la limonade en moins sucré et avec un léger goût d’alcool (à cause de la fermentation). Le goût est particulier la première fois qu’on en boit mais, personnellement, j’y ai vite pris goût et j’apprécie beaucoup cette boisson servie bien fraîche.

Et pour la santé ?

Je ne suis pas experte mais, de ce que j’ai lu, cette boisson serait particulièrement bonne pour le système digestif car elle est composée de « bonnes » bactéries. Elle remplacerait (et serait même plus efficace) les sachets de probiotiques que l’on achète à pris d’or à la pharmacie et que l’on consomme en cure en hiver ou bien après avoir pris des antibiotiques plusieurs jours, le tout pour essayer de reconstituer la flore intestinale. On lui donne d’autres vertus que je vous laisse allez consulter, si cela vous intéresse, sur les sites spécialisés qui expliquent très bien tout cela (par exemple ici ou encore …).

Le sucre est indispensable à la fabrication de cette boisson car il constitue la nourriture des grains. Néanmoins, pas d’inquiétude si vous voulez contrôler votre consommation de sucre, celui-ci est totalement consommé par les grains et la figue sèche lors de la fermentation et la boisson n’est plus sucrée une fois qu’on la consomme.

Il faut quoi pour faire tout ça ?

Il ne faut pas grand chose, un minimum « d’équipements » et des ingrédients de base BIO. Les grains étant vivants, ils seront sensibles aux sucres, figues ou agrumes non bio et donc probablement traités contre les pesticides … Ne pas utiliser d’ingrédients BIO, c’est le risque de faire mourir ses grains, ce serait dommage non ?

On évite l’eau du robinet trop traitée et on lui préfère de l’eau en bouteille.

De même, on peut utiliser plusieurs sortes de sucre mais je trouve que le sucre blond donne un super résultat. J’ai essayé l’association muscovado et orange et je me suis retrouvée avec une boisson qui avait un peu goût de sangria (pas mauvaise mais plus particulière) et mes grains sont ressortis colorés à cause du muscovado). Par contre, on oublie les édulcorants et stevia qui ne nourrissent pas les grains et le miel à cause de ses propriétés anti bactériennes qui risquerait du coup de tuer les grains.

Sinon, il vous faudra:

  • un pot à confiture en verre pour conserver les grains quand on ne les utilise pas.
  • un gros bocal en verre de 1L ou 1,5L (type bocaux à conserve).
  • une bouteille en verre d’1L ou 1,5L type bouteille ancienne à limonade avec un bouchon à levier fixé à la bouteille (car il peut y avoir de la pression dans la bouteille à cause du gaz et le bouchon pourrait sauter comme pour une bouteille de cidre).
  • un pichet, c’est plus pratique pour verser du bocal à la bouteille.
  • une passoire fine en plastique (on évite l’utilisation d’accessoires métalliques, ne me demander pas pourquoi, j’en sais rien !) pour filtrer après la fermentation. Pour ça, j’ai investi dans un filtre à café permanent avec sa dosette (2€ en grande surface, quel investissement !)

Et c’est tout, il n’y a plus qu’à se lancer dans sa première boisson fermentée maison !

Je vous donne ma façon de faire qui fonctionne parfaitement pour moi. Depuis que je fais du kéfir, on en boit tous un grand verre à jeun le matin. A dire si on se sent « mieux » qu’avant ou pas, je ne sais pas mais en tout cas, on aime bien et c’est devenu le petit rituel du matin.

kefir16

kefir19

kefir03

Pour 1 litre de boisson:

  • environ 80g de grains de kéfir (soit 6 dosettes à café environ)
  • du sucre blond de canne BIO
  • 1/2 citron BIO bien lavé
  • de l’eau de source
  • 1 figue sèche BIO

Mettre les grains dans une passoire (filtre à café pour moi), et les rincer à l’eau de source.

En mettre 80g dans un la bocal propre et bien rincé.

kefir06

kefir07

Ajouter 2 cuillères à soupe de sucre blond, une figue et le citron coupé en rondelles.

kefir08

Ajouter de l’eau jusqu’au bord (je ne mélange pas). Laisser le pot ouvert, le couvrir avec une feuille d’essuie-tout par exemple pour éviter que de la poussière (ou des poils de chats 😉 )ne viennent dans le pot.

Laisser à température ambiante (pas en plein soleil) pendant 24 ou 48h.

kefir09

La fermentation est prête quand la figue est remontée à la surface. Cela prend environ 24h quand il fait chaud dans la pièce et peut aller jusqu’à 48h quand il fait plutôt froid.

kefir10

Quand la figue est remontée, la retirer du pot et la jeter ainsi que les rondelles de citron (on peut presser les tranches pour récupérer le jus, je ne le fais pas).

Poser la passoire (le filtre), sur un pichet et verser le contenu du bocal.

kefir11

Egoutter les grains et les rincer à l’eau de source.

kefir12

Verser le contenu du pichet dans la bouteille en verre propre. A ce stade, 2 possibilités:

  • On laisse la bouteille fermée à température ambiante pendant 24h. Il va se produire une 2ème fermentation et la boisson va gagner en pétillance. Je le fais 1 fois sur 3 environ juste pour le pétillant.
  • On ferme la bouteille et on la met tout de suite au frigo. Le froid va stopper la fermentation.

Et voilà, il n’y a plus qu’à consommer cette boisson maison. Conserver pendant environ 3-4 jours maximum.

Et les grains, je les conserve comment ?

Si vous ne voulez pas lancer une 2ème tournée immédiatement, mettre les grains rincés dans un pot de confiture. Ajouter 1 belle cuillère à café de sucre et couvrir d’eau généreusement. Fermer le pot et stocker dans le réfrigérateur.

Vous pouvez garder le pot dans le bac à légumes du frigo comme ça plusieurs mois en prenant soin de rincer les grains une fois par semaine de préférence, de changer l’eau du pot et de rajouter une cuillère de sucre à chaque fois.

Pour une conservation plus longue, j’ai vu qu’il était possible de congeler les grains ou de les faire sécher mais je n’ai pas testé.

kefir26

Cet article a 2 commentaires

  1. Eh bien ! je ne connaissais pas du tout ! Merci pour cette découverte 🙂

  2. Merci pour les conseils j ai appris carj étais dans l incertitude
    Il ne me reste plus qu’ à me procurer des graines de kefir

    Je connaissais déjà la fabrication je vaisdoncm t remettre c est tellement excellent pour la santé

Laisser un commentaire

Fermer le menu