Imprimer

L’araignée Gipsy ne montera plus à la gouttière

L’araignée Gipsy ne montera plus à la gouttière

Bon et bien cette année, l’araignée Gipsy ne montera plus à la gouttière ! Halloween est passé par là et Gipsy a reçu des éclats de verre et un coup de couteau. Elle est bien amochée la pauvre 😉

Malgré un Halloween confiné, pas question de ne pas faire un petit repas pour l’occasion. Alors cette année, après le cerveau, le cimetière … j’ai choisi un gâteau araignée. Pour être honnête, le matin d’Halloween, je n’avais pas encore d’idée sur ce que j’allais faire. Comme j’avais des mikados en stock, ça m’a fait pensé aux pattes d’araignée. Ensuite, pour le gâteau, j’ai fait le gâteau au vinaigre qui est très bon et qui se tient bien pour un tel gâteau.

Après, l’inspiration est venue au fur et à mesure: du verre brisé, des yeux en pâte à sucre, un couteau …

Pour 6-8 personnes:

Pour le gâteau:

  • 285g de farine
  • 185g de sucre
  • une pincée de sel
  • 1 cuillère à café de bicarbonate
  • 20g de cacao non sucré
  • 250ml de lait
  • 165ml d’huile de colza
  • 40ml de vinaigre de cidre

Pour le glaçage:

  • 1 cuillère à soupe d’huile
  • une cuillère à café de vanille en poudre
  • 115g de sucre glace
  • 15g de cacao non sucré
  • 37g de lait

Pour le coulis de fruits rouges:

  • 200g de mélange de fruits rouges surgelés
  • 1 cuillère à café de fécule
  • 3 cuillères à soupe de sucre

Pour les éclats de verre:

  • 100ml d’eau
  • 75g de glucose
  • 140g de sucre
  • 3 gouttes de jus de citron

Pour la déco:

  • 16 mikados
  • 2 carrés de chocolat au lait
  • de la pâte à sucre

Préparer le gâteau:

Préchauffer le four à 180°.

Dans un saladier, mélanger les ingrédients secs (farine, sucre, sel, bicarbonate, cacao).

Dans un autre saladier, mélanger le lait, l’huile et le vinaigre.

Verser les liquides dans les ingrédients secs.

Mélanger au fouet en évitant les grumeaux.

Verser la pâte dans un moule à gâteaux.

Enfourner 1h à 180°.

Sortir le gâteau cuit puis le laisser refroidir avant de démouler.

Préparer les éclats de verre:

Dans une casserole, mettre le sucre, l’eau, le sirop de glucose et 3 gouttes de citron.

Préparer une plaque couverte de papier cuisson.

Faire chauffer le mélange, quand c’est chaud mélanger avec une spatule puis laisser cuire jusqu’à 150° pile. Là, pas le choix, il faut un thermomètre de cuisine !

A 150°, le sucre sera prêt et pourra durcir correctement sans avoir encore pris une coloration de caramel, il sera transparent comme du verre.

Dès qu’on atteint les 150°, verser rapidement le sucre sur la plaque de papier cuisson et répartir le sucre en couche fine rapidement en effectuant des mouvements de la plaque. N’essayer pas de lisser la surface avec une spatule, vous n’obtiendrez pas un joli résultat. Il faut être très rapide car le sucre commence à durcir très vite.

Laisser ensuite totalement refroidir à l’air libre sans toucher.

Casser la plaque en morceaux avec un couteau ou en tapant dessus, ça se brise comme du verre. Réserver.

Préparer le coulis de fruits:

Chauffer les fruits rouges dans une casserole à feu doux. Quand c’est bien décongelé, ajouter le sucre et mélanger.

Délayer la fécule dans un peu d’eau.

Ajouter dans les fruits et chauffer pour épaissir légèrement. Réserver.

.

Préparer le glaçage:

Mélanger dans un bol le sucre glace, le cacao. Ajouter l’huile et le lait. Bien mélanger.

Poser un ramequin ou autre sur le dessus du gâteau et couper tout autour pour former un trou régulier. Finir de retirer le centre délicatement avec une cuillère sans l’abimer (il servira pour la tête).

Verser le glaçage sur le tour du gâteau sans en mettre dans le trou.

Glacer ensuite le rond pour la tête.

Laisser sécher puis mettre les 2 éléments dans le plat de service.

Pour les pâtes, casser la moitié des mikados au niveau du biscuit puis coller 2 mikados entre eux avec un peu de chocolat fondu (voir sur la photo). Placer 5 min au congélateur pour durcir le chocolat.

Préparer les décos en pâte à sucre (pour moi, des oeufs, des os, des vers, une plaque marron avec pansement et cicatrice pour boucher le ventre, un couteau et 2 citrouilles juste pour la couleur).

Piquer les pattes dans le corps. Verser du coulis dans le ventre (pas trop car il ne faut pas que les décors se noient dans le coulis). Servir le reste du coulis dans un bol à part pour ceux qui veulent.

Au moment de servir, mettre les éléments en pâte à sucre dans le ventre (on en les met pas trop longtemps avant de servir sinon cela va fondre dans le coulis), refermer avec la plaque marron, piquer des éclats de verre dans le gâteau et le couteau puis mettre du “sang” un peu partout …

Et voilà, un peu long mais facile et effet garanti !

 

Cet article a 1 commentaire

  1. Barbara

    affreusement dégoutante 🙂 🙂 :)!!!

    bravo super réussite comme toujours

Laisser un commentaire