Patisson farci au boeuf

Patisson farci au boeuf

En grands consommateurs de courge, il en est une que nous n’avions pas encore testé: le patisson. J’ai toujours trouvé cette courge super jolie, on dirait une marguerite ! Dernièrement, je me suis décidée à en acheter une. Comme c’était un coût « à la pièce » et que nous sommes 5 gourmands, j’ai pris la plus grosse … c’était une erreur !

J’ai choisi de la farcir; je pensais, à tort, qu’il fallait la précuire au four puis l’évider et la farcir. Dommage, en consultant les recettes, j’ai constaté qu’il fallait non pas la précuire au four mais dans une cocotte d’eau, vous commencez à comprendre mon erreur d’achat ? Allez, je vous aide, courge trop grosse, bah, pas rentrer dans cocotte à moi ! Bref, j’ai dû la pivoter plusieurs fois dans la cocotte d’eau pour qu’elle cuise de tous les côtés, un peu pénible. Ensuite, concernant le temps de cuisson dans l’eau, j’avais toujours l’impression qu’elle n’était pas cuite car il m’était impossible d’y planter une lame de couteau donc j’ai laissé une bonne trentaine de minutes dans l’eau bouillante jusqu’au drame ! A un moment, j’ai entendu un gros « PAF », je me suis précipitée dans ma cuisine et j’ai constaté que de l’eau avait été projetée partout sur ma plaque gaz, le mur … mais vraiment beaucoup d’eau. J’ai cru que l’eau avait débordée mais non, le feu n’était pas éteint donc fausse piste. Ma courge semblait pourtant bien tranquille dans son bain chaud, et puis j’ai retrouvé une graine de courge, puis 2, puis 3 … à un mètre de la cocotte ! Pas de doute, il s’est passé quelquechose, je décide de regarder sous la courge et, en fait, elle s’était fendue en 2 sous l’effet de la cuisson. Note pour une prochaine fois, penser à piquer la courge avant de la cuire.

Bon, passé ces déconvenues et le temps à nettoyer ma plaque, j’ai continué ma recette bien tranquillement, on farcit, on passe au four et hop, on passe à table.

Verdict final: je ne vais pas vous mentir, c’était bon mais principalement dû à la farce bien relevée. J’ai trouvé le patisson assez fade et relativement sans intérêt comparé à une butternut, un potimarron ou même une courge spaghetti. Par contre, il faut avouer que c’est joli à servir.

Si vous avez un autre avis sur le patisson, ça m’intéresse car je me dis que c’est peut être celui que j’ai acheté qui était moyen (peut être trop gros !?!). Pour le moment, je n’en rachèterai pas, avis mitigé donc concernant cette courge.

Difficulté:

niveau-3

Temps:

temps4

Pour 4-5 personnes:

Mettre le patisson (le piquer de quelques trous avant), dans une cocotte d’eau. Porter à ébullition et laisser cuire environ 30 min.

Couper le chorizo en morceaux.

Le faire dorer dans une poele en vidant la graisse au fur et à mesure. Le déposer sur du papier absorbant et réserver.

Cuire le boeuf dans une grande poêle.

Ajouter le chorizo.

Et la boite de poivrons.

Mélanger et laisser mijoter 5 min.

Sortir le patisson de l’eau. Couper un chapeau puis retirer les graines et gratter la partie filandreuse.

Prélever la chair de courge avec une cuillère et l’ajouter dans la poêle. Mélanger.

Saler l’intérieur de la courge.

Mettre la farce dans le patisson en tassant bien pour remplir les côtés. Remettre le chapeau (ça va éviter que le dessus ne dessèche).

Enfourner 30 min à 190°.

Servir bien chaud.


En partenariat avec:

degustabox-logo

 

Cet article a 5 commentaires

  1. j’ ai déjà cuisiné des patissons ,ça fait déjà quelques années, je n’y pensais plus !!! mais je les prenais petits taille orange ou pomelos .je ne les farcissais pas mais épluchés je les servais en vinaigrette, coupés en cube . c’ est délicieux , ça a un gout d’ artichaut …

  2. Je n’ai jamais encore essayé le pâtisson alors que j’aime les courges sous toutes ses formes. Dernièrement, une collègue de travail a essayé et m’a fait un peu le retour : fade et pas beaucoup d’intérêt culinaire. En tout cas, ta farce a l’air bien appétissante et j’en profite en passant pour te saluer pour ton blog bien sympathique que la jeune maman que je suis découvre !

Laisser un commentaire

Fermer le menu